Recevez la Gazette des thérapeutes   
Suivez-nous sur   

Accès client   
Visiteurs uniques   

Gazette des thérapeutes » Billet juridique
1
  |   Partager 

TROUVEZ TOUT SUR CE SUJET
FOURNISSEURS DE SOINS ARTICLES NOUVELLES VIDÉOS LIVRES/CD/DVD ÉVÉNEMENTS PSN (Produits santé naturels)

Criminaliser, pour protéger le public?

La guerre à la drogue, une utopie qui ne sert que les gouvernements
Édition septembre 2001
Un texte de Jean Dury


AVIS - Veuillez prendre notre que les expressions employées dans ce texte ont été écrits avant la promulgation de la LOI 21, encadrant la pratique de la psychothérapie au Québec.


Dury
"Tout changerait si l'homme consentait à être spiritualisé mais sa nature mentale, vitale et physique se révolte contre la loi supérieure, il aime son imperfection." Sri Aurobindo

Selon la tradition hindoue, cette révolte aurait pris naissance il y a 6000 ans par ce qu'on peut appeler dans notre langage, le cycle de l'ère sombre (Kali Yuga). Cette période correspond curieusement avec l'apparition de l'écriture et du commerce.

Avant cela, plusieurs centaines de milliers d'années s'écoulent sans laisser aucune trace de l'activité humaine, qui pourtant est indéniable, selon l'archéologie moderne. Serait-ce que l'homme ne ressentait pas le besoin de faire la guerre, le commerce, de posséder les êtres et les choses, ayant compris qu'ils s'appartiennent à eux-mêmes?

Depuis, nous avons connu la religion, la monarchie, le nationalisme, la démocratie véhiculée par nos gouvernements et tous ont un point commun, soit la volonté de dominer et posséder.

Derrière tous ces dirigeants se trouvent les vrais décideurs: les commerçants et les financiers. Aucune loi importante de notre monde ne peut être décrétée sans l'approbation de ces derniers. Ils façonnent autant la guerre que la paix. Ils décident de la répartition générale de la richesse sur terre. Ils placent leurs marionnettes dans tous les gouvernements du monde moderne afin qu'ils puissent légiférer toujours dans le même sens: le monopole de la propriété privée et de la répression afin de protéger le public. Ce concept a du être l'instrument de tous les autrocrates de notre histoire. Aujourd'hui, la protection du public est devenue une justification pour nous encadrer comme jamais. Or, rien de plus faux que cette protection. Les gouvernement actuels sont en train, grâce à leur irresponsabilité totale, de mettre en péril la survie de la race humaine sur terre.

La répression actuelle, par nos lois et règlements, a plutôt comme objectif d'assurer à la clique de barbares qui nous dirigent, l'absolu contrôle sur leurs richesses et possessions. Un de leurs outils préféré est depuis longtemps l'utilisation des monopoles que nous voyons maintenant. Que ce soit en santé, en éducation, en sécurité, en justice, le gouvernement décide de tout et ne laisse aucune place à l'initiative privée, toujours pour cette sainte protection du public.

C'est ainsi que notre ministre de la santé au fédéral, Allan Rock, déclarait dans un communiqué récent, qu'il acceptait les 53 recommandations du rapport du Comité permanent au sujet des produits de santé naturels, et créait le Bureau des produits de santé naturels. La raison de cette nouvelle politique à caractère criminel était qu'elle donnerait aux consommateurs canadiens l'assurance de la SÉCURITÉ tout en améliorant leur choix et leur accès.

La nouvelle structure sera sous le contrôle de la Direction générale de la protection de Santé Canada.

Nous savons à peu près tous que Santé Canada est quasi totalement contrôlée par le complexe industriel pharmaceutique (lui-même dominé par la Finance).

Or, ce qui échappe depuis toujours à cette industrie, c'est le monopole de l'utilisation des plantes médicinales. La seule façon d'y arriver est par le brevet, et c'est exactement ce vers quoi nous irons si rien n'est fait. On prendra, par exemple, de l'aloès (utilisée depuis des siècles pour se soigner) avec une transplantation génétique et un peu de mélange allopathique et on obtiendra un brevet.

On emprisonnera quiconque utilisera l'aloès naturelle car elle ne sera pas certifiée par Santé Canada.

Si vous n'y croyez pas, regardez ce que nos gouvernements ont fait avec l'opium, le coca, le chanvre, les trois plantes médicinales les plus importantes de l'histoire humaine (et même animale). Les gouvernements ont rendu illégales ces trois plantes car elles n'étaient pas brevetables. La meilleure façon de combattre la compétition est de la criminaliser. Le résultat a été foudroyant: 50% de toute la criminalité occidentale provient actuellement de la guerre à la drogue.

Le gouvernement fédéral veut intégrer sa nouvelle politique dans la loi sur les aliments et drogues, qui est de nature criminelle. C'est une nouvelle prohibition pour le 21e siècle que nous préparent ces fous du pouvoir, et tout ceci afin de nous protéger!

Si ce projet insensé devient force de loi, ce sera, à toutes fins pratiques, la fin des thérapies alternatives, car les thérapeutes seront emprisonnés lorsqu'ils voudront suggérer à leurs clients un produit naturel non aliéné par l'irradiation, le transgénisme ou le mélange de produits chimiques (Mme Louise Lortie vient d'être emprisonnée pour 3 ans pour pratique illégale de la médecine).

Si nous ne voulons pas devenir dépendants des herbes et suppléments alimentaires entièrement contrôlés par les bio-techniciens de Santé Canada, nous devons réagir vite.

Pour notre part, nous nous opposerons en faisant circuler une pétition qui dénoncera cette situation en réclamant l'exclusion de nos lois criminelles dans l'approche du gouvernement sur le contrôle des plantes médicinales.



Pour contacter l'auteur :
Jean Dury
514 526-6625
Envoyez-lui un courriel

« Retour     Haut
Laissez un commentaire

 carte affaires virtuelle

Votre commentaire


(1) Commentaires

VACCINATION OBLIGATOIRE MAINTENANT
Bravo Me Dury. Déjà 8 ans de ces prédictions qui s'avèrent vraies avec les lois actuelles, même au Québec, qui prévoient enfermer les récalcitrants qui refusent de se faire vacciner. Les gens veulent être libres de faire leurs choix. Le paternalisme des gouvernants, ça va faire.

Rédigé par : decembre
Ajoutez un commentaire... Facebook
babillard

Atelier de ressourcement

Wakefield | 13 septembre 2014
Local à partager
LOCAL À PARTAGER POUR PRATICIENS EN SANTÉ ALTERNATIVE
Laval | 01 juillet 2014
Local à partager
Bureau à partager
Montréal | 01 avril 2014
Local à partager
local à sous-louer dans une clinique de massothérapie et kinésiologie
Repentigny | 27 septembre 2012
Vidéos
La Vitamine C - par MICHEL DUMESTRE

La Vitamine C - par MICHEL DUMESTRE

Vitamine D : des études confirment les effets bénéfiques de la vitamine D

Vitamine D : des études confirment les effets bénéfiques de la vitamine D

Vitamine D: Comment se supplémenter?

Vitamine D: Comment se supplémenter?

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles

 
Une distillation Naturessence avec Jean Chapdelaine

Une distillation Naturessence avec Jean Chapdelaine